Notre guide de conseils

Comment bien planter ses rosiers ?

Voici un guide pour vous aider, dans l'entretien et la plantation de vos rosiers :

Utiliser les rosiers dans son jardin est à la portée de chacun, quand on respecte leurs besoins.
Mais il est indispensable de bien les choisir au départ, de les planter dans de bonnes conditions puis d’effectuer un entretien minime, pour les garder en bonne santé.

Ensuite, le talent et les goûts du jardinier guideront les associations, qui mettront en valeur la plus belle des fleurs !

  • Où planter ?
  • Conseils à la réception des plantations
  • Taille
  • Arrosage
  • Entretien et soins
  • Maladies
  • Engrais

Conseils à la réception et plantation des rosiers en racines nues.

N’achetez des rosiers à racines nues que pendant la période de dormance des plantes, et plutôt en automne avant que le sol soit gelé. Ceci pour vous éviter de les mettre en jauge (mise en terre provisoire des racines), en attendant le moment propice pour les planter.

La plantation des rosiers à racines nues est simple, elle obéit à des règles précises qui assureront ensuite une bonne stabilité à la plante et une reprise rapide. Vous devez effectuer l’opération aussitôt la plante achetée, pour éviter le dessèchement.

Tailler les racines légèrement - (Schéma n° 1).

Tremper celles-ci dans une boue de pralinage (eau + terre), ce qui leur permet de mieux s’intégrer à leur nouvel environnement sans sécher. Pour une plantation de printemps, il est important de plonger vos rosiers dans une bassine d’eau pendant 8 à 10 heures, avant le pralinage (racines et branches).

Faire un trou de 50 cm de profondeur, et bien étaler les racines au fond du trou, c’est une garantie de reprise pour une croissance correcte.

Vous pouvez faire un mélange (moitié tourbe ou terreau), avec la terre de votre jardin, si celle-ci est sablonneuse (Schéma n° 2). Tasser au pied et arroser copieusement (un arrosoir soit 10L d’eau par pied) (Schémas n° 3 et 4).

Afin de protéger le rosier pendant le premier hiver, buttez-le dès la plantation d’automne, vous pourrez ôter la butte en mars, lors de la taille au printemps (Schéma n° 5).

Conseils à la réception et pour la plantation des rosiers en pot.

Les rosiers en pot offrent l’avantage, de pouvoir être plantés durant toutes les saisons.

La plantation est relativement simple. Presque toutes les opérations nécessaires à la plantation des rosiers à racines nues, peuvent s’appliquer pour les rosiers en pot à quelques exceptions près.

  • Il est évident que l’on peut oublier la taille des branches et des racines, puisque cette opération a déjà été faite.
  • Vous devrez tout de même laisser tremper le pot, dans un contenant d’eau assez longtemps (15 à 20 mn), pour ne plus voir de bulles d’air s’échapper de la motte de terre.
  • Le contenant est en plastique, ne le plantez pas en terre.
  • Le trou devra être deux fois plus grand, et une fois et demie plus profond que le contenant. Mélangez la terre à du terreau de plantation.
  • Former une cuvette qui ne doit pas être plus grande que la motte du rosier, afin d’éviter que l’eau glisse autour d’elle et se retrouve dans la terre meuble avoisinante.
  • Lorsque la cuvette est formée, arroser abondamment (10L d’eau). Les rosiers fraîchement plantés en pot sont sensibles à la sécheresse, et doivent être arrosés abondamment tous les 5 à 7 jours, la première année, selon les conditions climatiques et plus souvent lors des canicules estivales. L’épandage de paillis diminuera la fréquence d’arrosage. Autre point important, on s’abstient d’arroser le feuillage afin d’éviter la prolifération des maladies.

Voici la fiche conseils et le calendrier des rosiers : www.roseraiebarth.com

Téléchargez notre application et profitez d'offres exclusives !